Des Mots et des Orgues... (Récitant & Orgue).

Dans le cadre du 18ème Festival TOULOUSE LES ORGUES, événement n° 36 du catalogue. 

Renseignements: 05 61 33 76 87 / Fax: 05 61 21 70 51

www.toulouse-les-orgues.org

infos@toulouse-les-orgues.org 

Administration: église du Gesu - 22 rue des Fleurs, 31000 Toulouse.

Clément RIOT, récitant,

Jean-Pierre BASTON, orgue. 

DÉTAILS DANS LE PRÉSENT SITE, ET CI-DESSOUS: 

Des Mots et des Orgues…

Pourquoi ?

« Pour grandes orgues ». Précision étonnante, qu’apporte Léopold Sédar Senghor, sous forme de sous-titre aux Prières de Paix. Tâche impérieuse, indispensable, cause ô combien noble que la paix. Ces « grands orgues » du poète, c’est peut-être un peu de tout cela.

Alors, nous l’avons pris au mot. A ce texte fort et universel, nous avons joint une œuvre pour orgue d’André Jolivet, des mêmes années, pièce de jeunesse, bien loin du Mandala beaucoup plus tardif et avant-gardiste que les organistes connaissent.

Le récitant parle sur l’orgue,  en osmose avec lui. La musique apporte un contrepoint serein aux lourds reproches du poète « au cœur catholique ».

 

Senghor dédie symboliquement nombre de ses poèmes à des instruments de musique. Ainsi, on trouve, en exergue des Ethiopiques :  « pour flûtes d’orgue », et « pour orgue, et tam-tam au loin ». Aussi, il nous fallait continuer. Ce fut avec Alicia Diaz de la Fuente, compositrice, qui écrivit pour nous Les Prétemps du Monde, commande de la Ville de Bagnols sur Cèze en 2002.

 

Puis nous sommes allés vers un autre poète, Mahmoud Darwich.

 Dans Partition solo , celui-ci évoque notre interrogation première et l’impossibilité d’y répondre, travail de toute manière solitaire. Hermes Luaces-Feito a composé pour nous une musique qui, au moyen de l’orgue, fait une référence pertinente au chant sufi. Les sons enveloppent parfois les mots, et l’on ressent un peu de ce lyrisme oriental tout en nuances.

 

Senghor, Darwich, Alberti…  Alicia et Hermes…  la musique et les mots mêlés (« tout est musique, pour qui sait entendre », dit le percussionniste africain Dou Dou N’dian Rose)…

 

 

En quelque sorte,  Des Mots et des Orgues ? 

Des Mots et des Orgues…

Léopold Sédar Senghor…      Mahmoud Darwich…      Rafael Alberti

…………………………………………………………………………………………………...

 

Trois Souvenirs du ciel

                        (Poème de Rafael Alberti – Traduction en français de Clément Riot)

                        Création « Aujourd’hui Musiques » 2005              Hermes Luaces Feito

 

La Face de la Vérité                                                                                Alicia Diaz de la Fuente

                        (« Une Belle dans Sodome » de Mahmoud Darwich)

                        Création « Aujourd’hui Musiques » 2005 

 

Tres Recuerdos del cielo                                                              Hermes Luaces Feito

                        (Poème de Rafael Alberti – Langue originale)

                        Création « Aujourd’hui Musiques » 2005 

 

Le Nuage des rêveurs                                                               Alicia Diaz de la Fuente

                        (« Sécheresse » de Mahmoud Darwich)

                        Création « Aujourd’hui Musiques » 2005

 

Partition solo                                                                           Hermes Luaces Feito            

                        (Poème de Mahmoud Darwich)

                        Création à Lyon en juin 2005

 

Les Prétemps du monde                                                              Alicia Diaz de la Fuente

                        (Deux poèmes des « Ethiopiques » de Léopold Sédar Senghor)

                        Commande de la Ville de Bagnols sur Cèze, novembre 2002

 

Cinq Interludes pour orgue                                                 André Jolivet

(… avec les Prières de Paix, « pour grandes orgues », dit le poète Léopold Sédar Senghor).

 

…………………………………………………………………………………………………

De Mille chansons j’ai tenté de naître (…) 

             

Tu as séparé ma voix de ma chanson.           

Aah si je trouvais, trouvais le tempo

Et partition solo.

Mahmoud Darwich

        

                           Brise mon cœur, qu’il s’effeuille en purs pétales de chant (…)

 

                           Couleur de l’Ave Maria sur les pierres portugaises du Fort

                                    Et douceur de cannelle des vieilles berceuses,

 et larmes d’enfance dans les mains planes.

                           Léopold Sédar Senghor

Renseignements: 05 61 33 76 87 / Fax: 05 61 21 7, www.toulouse-les-orgues.org

Eglise Saint-Exupère Toulouse

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×